Un silence de mortes... la violence masculine occultée.

samedi 7 juin 2008
par  RF
popularité : 13%

JPEG - 61.9 ko Alors que les hommes exercent des violences contre les femmes et les enfants, la société met tout en oeuvre pour occulter cette réalité.
Si les progrès dans la lutte contre la violence masculine sont indéniables, la violence, elle, continue pourtant bel et bien d’exister.

Pour l’auteure, cette violence est un des moyens d’entretenir en bon état de marche le système de domination patriarcale, système dont profite la majorité des hommes et une minorité de femmes. C’est donc la société patriarcale dans son ensemble qui élabore activement l’occultation de la violence, afin d’éviter qu’elle cesse.

Ce livre établit et décrit, à partir d’un matériel aussi vaste que diversifié, les différents types de violences masculines et les différentes manières de les occulter, tant au niveau social, qu’il s’agisse des lois, du fonctionnement des services socio-sanitaires, de la police et des tribunaux, des théories psychologiques et psychiatriques en vigueur, qu’au niveau des individus et de leurs ressorts psychologiques.

Ouvrage publié avec le concours du Secrétariat européen pour les publications scientifiques (Bologne, Italie) - Editions Syllepse 2006.

Patrizia Romito est professeure de psychologie sociale à l’université de Tieste (Italie). Elle travaille sur la santé mentale des femmes et les réponses sociales aux violences qu’elles subissent. Auteure de nombreux articles an anglais et de plusieurs livres en italien, elle a publié en français La naissance du premier enfant. Étude psycho¬sociale de l’expérience de la maternité et de la dépression post¬partum (Delachaux et Niestlé, 1990).


Brèves

12 février 2009 - Nouvelle brève

Si Marie Deliesse a décidé d’écrire, c’est pour raconter avec pudeur comment son envie de vivre, son (...)

7 juin 2008 - Des mots pour le dire... des mots à lire.

Voilà, nous avons décidé d’éditer cette nouvelle rubrique : "Lire... pour comprendre et agir." Nous (...)